24.03.2016
  • Situation de trésorerie fortement améliorée par l’augmentation de capital de décembre 2015

  • Réduction de la perte nette à -6,4 m€, vs. -6,5 m€ en 2014

  • Progression des dépenses opérationnelles maîtrisée et en lien avec la montée en puissance des programmes de recherche

  • Franchissement de deux étapes clés, signature de nouveaux accords de collaboration et renforcement de la propriété industrielle avec 12 brevets délivrés sur l’exercice

DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI), société de biotechnologie industrielle qui développe des procédés innovants de production de biocarburants et composés biosourcés à partir des bactéries Déinocoques, annonce aujourd’hui que son Conseil d’administration a procédé à l’examen et à l’arrêt des comptes annuels 2015. Il a par ailleurs convoqué l’Assemblée Générale le 10 mai 2016.

Le résultat net 2015 est une perte de 6 356 k€, à comparer à une perte de 6 458 k€ sur l’exercice précédent. Cette réduction de -2% de la perte nette résulte à la fois d’une bonne maîtrise des dépenses opérationnelles de la Société, dans un contexte de croissance forte des programmes de recherche, et d’effets de comparaison favorables, au niveau des éléments exceptionnels et dans une moindre mesure, du Crédit Impôt Recherche.

L’année 2015 a vu la poursuite et l’élargissement des programmes de recherche, avec des franchissements d’étapes clés dans les deux programmes principaux de la Société : DEINOL dans les biocarburants et DEINOCHEM dans la chimie du végétal. Une nouvelle plateforme de recherche a été lancée avec la production d’acide muconique biosourcé, tandis que la plateforme caroténoïdes a évolué vers un modèle de production intégré visant la génération de premiers revenus commerciaux d’ici 2018. De nouveaux partenariats industriels ont été engagés dans la nutrition animale (Flint Hills Resources) et dans l’exploitation industrielle de nouvelles sources de biomasse (tabac énergétique - Tyton BioEnergy Systems, résidus forestiers - Arbiom). Les capacités technologiques ont été consolidées par le biais d’investissements substantiels dans les plateformes d’ingénierie métabolique et de fermentation.

La position nette de trésorerie s’élève à +12,4 m€ au 31 décembre 2015, à comparer à +2,2 m€ au 31 décembre 2014. Au cours de l’exercice 2015, DEINOVE a perçu 2,2 m€ de paiements d’étapes de Bpifrance et de l’ADEME, ainsi qu’un total de 1,7 m€ de CIR. La Société a également levé 4,6 m€ via la ligne de financement en fonds propres mise en œuvre avec Kepler Cheuvreux fin 2014. Enfin, DEINOVE a mené avec succès, en décembre 2015, une augmentation de capital de 10,7 m€ bruts. DEINOVE estime qu’elle dispose des ressources nécessaires pour assurer son financement jusqu’à fin 2017, sans compter la ligne de financement en fonds propres mentionnée plus haut.

 « En 2015, nous avons avancé dans tous nos principaux programmes, confirmé de nouvelles opportunités de création de valeur avec nos développements caroténoïdes et acide muconique et sécurisé notre situation financière grâce à la confiance renouvelée des investisseurs », déclare Emmanuel PETIOT, Directeur général de DEINOVE. « En 2016, nous allons poursuivre nos efforts de R&D sur tous les programmes et nous travaillons activement pour développer de nouveaux partenariats industriels dans les différentes applications qui peuvent être servies par les Déinotechnologies. Nous restons focalisés sur notre ambition fondatrice : développer de nouveaux modes de production, plus responsables et plus durables, dont les besoins ont été récemment confirmés par la COP21. »