19.09.2014
  • Des résultats de R&D prometteurs et des partenariats clés qui confortent l’ambition de DEINOVE :

- Confirmation des performances cellulolytiques exceptionnelles de Deinococcus
- Production de bioéthanol à 9% et progression vers l’échelle industrielle
- Premiers résultats prometteurs de DEINOCHEM (3 bio-molécules fabriquées)
- Contrat de R&D avec le VTT pour la poursuite du programme DEINOCHEM

  • Partenariats industriels avec Abengoa, leader européen de la production d’éthanol, et Suez Environnement, pour la production de biocarburants de seconde génération

  • Perte semestrielle nette de 3,9 m€, incluant l’accélération des dépenses de R&D qui accompagnent le changement de dimension de la Société, et une charge exceptionnelle liée au projet annulé d’augmentation de capital

  • Position financière nette de +2,8 m€ au 30 juin 2014 (vs. +3,1 m€ au 31 décembre 2013), renforcée par des encaissements post-clôture de 2,3 m€. Les besoins de trésorerie de la Société restent couverts jusqu’à mi-2015.


Deinove (Alternext Paris : ALDEI), société de cleantech qui conçoit et développe de nouveaux standards de production industriels fondés sur l’exploitation des bactéries Déinocoques, annonce aujourd’hui ses résultats financiers pour le 1er semestre de l’exercice 2014.


Le résultat net du 1er semestre 2014 est une perte de 3 920 k€, à comparer à une perte de 1 291 k€ sur la même période de l’exercice précédent. Ce résultat reflète le changement de dimension de la Société qui est passée en un an du statut de jeune entreprise installée dans une pépinière à celui de société préparant l’industrialisation de ses procédés, dont l’équipe s’est étoffée et structurée et qui dispose désormais de laboratoires en propre. Dorénavant, la Société détient les ressources nécessaires pour soutenir son développement.


La montée en puissance de la Société et de ses deux programmes de recherche s’est traduite par une hausse de +44% des dépenses d’exploitation. Le résultat net est également impacté par des coûts exceptionnels liés au projet d’augmentation de capital annulée début juillet. La position nette de trésorerie s’élève à +2,8 m€ au 30 juin 2014, et a été renforcée durant l’été par l’encaissement de 2,3 m€ (Crédit Impôt Recherche et 1 tirage Paceo®). La Société estime être en mesure de financer ses activités jusqu’à mi-2015.


Le semestre a été marqué par des avancées majeures en recherche et développement, à la fois pour les programmes DEINOL et DEINOCHEM et sur le plan plus fondamental des propriétés métaboliques des bactéries Déinocoques. DEINOVE poursuit donc sa marche vers l’industrialisation de ses procédés, avec désormais le soutien de deux partenaires industriels de premier plan – Abengoa et Suez Environnement - et l’appui technique du VTT, Centre de recherche technique de Finlande.


« Nous avons réalisé pendant ce semestre des avancées significatives, tant sur le plan de la technologie que par la signature d’accords structurants avec des partenaires industriels d’envergure. Nous allons bénéficier de l’expertise de nos partenaires pour accélérer la mise en œuvre de nos procédés à base de Déinocoques, qui sont à la fois efficaces, rentables et respectueux de l’environnement », déclare Emmanuel Petiot, Directeur Général de DEINOVE. « Nous récoltons les fruits de nos investissements importants en R&D, du changement de dimension de la Société et de notre équipe, et nous comptons poursuivre dans cette voie. »