03.06.2014
  • Le programme collaboratif DEINOL, qui vise la production de bioéthanol 2G, se poursuit avec le groupe ABENGOA et le soutien réaffirmé de Bpifrance ;

  • En signant cet accord de collaboration, DEINOVE se donne les moyens d’une industrialisation rapide et d’emblée internationale de son procédé.

DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI), société de cleantech qui conçoit et développe une nouvelle génération de procédés industriels fondés sur l’exploitation des bactéries Déinocoques, annonce la signature d’un contrat de collaboration avec ABENGOA, un des principaux producteurs mondiaux de bioéthanol, avec le soutien de Bpifrance.

Le contrat est conclu pour une durée maximale de 36 mois et porte sur le développement, avec son partenaire industriel, du bioprocédé de production consolidé (CBP) de DEINOVE utilisant une bactérie Déinocoque sélectionnée par DEINOVE pour digérer et transformer des résidus agricoles en éthanol à coût compétitif. Les performances obtenues à partir des substrats fournis par ABENGOA à DEINOVE seront évaluées afin de mettre en œuvre, sous réserve d’une performance satisfaisante, le procédé dans des usines à taille réelle.

TEREOS soutient le projet DEINOL depuis 2010 et est actionnaire de DEINOVE. Compte tenu du développement de l’activité de production à destination de l’industrie alimentaire dans son usine BENP Lillebonne, TEREOS a renoncé à s’impliquer plus avant dans le projet DEINOL. DEINOVE accueille alors, en accord avec TEREOS et Bpifrance, ABENGOA en tant que nouveau partenaire industriel du projet DEINOL.

DEINOVE avait annoncé en janvier 2014 avoir produit de l’éthanol à 9% en utilisant une bactérie Déinocoque démontrant ainsi la viabilité technologique et économique de son procédé de production.

 

Financement du projet

DEINOL, programme collaboratif de recherche pour la mise au point de procédés de production de biocarburants de 2ème génération basés sur les capacités extraordinaires des bactéries Déinocoques, a obtenu en 2010 un engagement de financement d’Oseo-ISI (Bpifrance) à hauteur de 8,9 m€, dont 6 m€ pour DEINOVE. La société a déjà perçu 4 m€ et franchi avec succès les premières étapes clés. Le consortium DEINOL recevra de nouveaux versements de Bpifrance à l’atteinte de prochaines étapes clés.

Comme elle l’avait indiqué lors de la publication de ses résultats annuels 2013, DEINOVE estime qu’elle sera en mesure de percevoir des revenus de licences à partir de 2016.