29.04.2020
 
  • Avancements significatifs des programmes antibiotiques :
    • Démarrage de l’essai de Phase II testant DNV3837 en traitement de première ligne des infections gastrointestinales sévères à C. difficile
    • DNV3681, molécule active de DNV3837, évaluée par l’Armée des Etats-Unis contre le bacille du charbon (Anthrax)
    • Le programme AGIR franchit 2 étapes clés en seulement un an
  • Élargissement du portefeuille d’actifs cosmétiques :
    • Aboutissement des développements de deux actifs et lancements début 2020 : Luminity® (propriétaire) et Biome Oléoactif® (avec Hallstar France)
    • Encaissement de premiers revenus issus des accords collaboratifs
  • Résultat net 2019 du Groupe : - 10,2 m€ contre - 8,7 m€ en 2018, principalement du fait de l’avancement du programme clinique DNV3837
  • Sécurisation des ressources financières par la mise en place d’un financement par voie d'émission d'obligations convertibles en actions nouvelles (OCA) pour un montant nominal maximal de 15 m€
  • Trésorerie du groupe :
    • Solde de +1,1 m€ au 31 décembre 2019 vs +3,9 m€ au 31 décembre 2018
    • Solde de +3,0 m€ au 31 mars 2020[1]suite au préfinancement partiel du CIR 2019 pour 2,1 m€, et au versement de 1,5 m€ de Bpifrance suite à l’atteinte de l’étape-clef 2 du programme AGIR
    • Réception d’1 m€ début avril, suite à la souscription de la 2ème Tranche d’OCA par ESGO Fund (L1 Capital)
  • Covid-19 : toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé et la sécurité des collaborateurs ont été mises en place, les équipes restent mobilisées afin de faire avancer les projets et respecter les échéances commerciales
 

DEINOVE (Euronext Growth Paris : ALDEI), société de biotechnologie française qui s’appuie sur une démarche d’innovation radicale pour développer des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, annonce que son Conseil d’administration a procédé à l’arrêté des comptes consolidés pour l’exercice 2019.

Charles Woler, Président-Directeur Général de DEINOVE, a déclaré : « La pandémie de Covid-19 qui touche l’ensemble de la planète jette une lumière crue sur l’enjeu mondial de la recherche sur les maladies infectieuses. Au-delà des impacts immédiats, cette crise est une motivation supplémentaire pour l’ensemble des équipes de DEINOVE dans la recherche et le développement de nouveaux antibiotiques.

L’essai clinique de notre candidat DNV3837 dans le traitement des infections gastrointestinales à Clostridioides difficile est en cours. Le premier patient a été inclus dans cet essai de Phase II début 2020. Parallèlement, nous poursuivons la montée en puissance de notre programme AGIR de recherche de nouveaux composés antibactériens. Nous avons franchi en un an les deux premières étapes clés du projet, financé en partie par le Programme des Investissements d’Avenir. L’étape-clé 2 a permis l’identification d’une trentaine de « hits » (molécules susceptibles d’avoir un intérêt).

Dans les activités cosmétiques, nous continuons d’étoffer notre portefeuille en combinant produits propriétaires, comme le nouveau Luminity®, et collaborations avec différents acteurs du secteur. Notre partenariat avec Hallstar France (anciennement Oléos) a ainsi abouti récemment au lancement d’un premier ingrédient, Biome Oléoactif®. Notre projet d’accord avec Sharon Laboratories a été interrompu par la crise actuelle, mais nous continuons de travailler avec plusieurs autres partenaires majeurs, certains encore confidentiels à ce stade, et qui sont tous très intéressés par la plateforme DEINOVE, tant du fait de la richesse de notre biodiversité que par notre expertise technique.

Alors que 2020 débute dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale mondiale, nous sommes fiers d’avoir pu sécuriser près de 5 millions d’euros de financements, et notre équipe poursuit résolument son action avec trois objectifs clairs : générer des revenus avec les activités cosmétiques, faire avancer le programme DNV3837 vers une Phase III et un possible contrat de licence, et maîtriser l’ensemble de nos charges pour conserver des marges de manœuvre financières. »


[1] Comptes non audités