DEINOVE valide l’étape-clé 2 de son programme DEINOCHEM et reçoit 1,5M€ de l’ADEME

14.06.2016
  • L’ADEME a validé l’étape-clé 2 du programme DEINOCHEM. Le franchissement de cette étape-clé était conditionné par l’atteinte de livrables confirmant les progrès réalisés dans le développement de souches Déinocoques hyperproductrices de composés isoprénoïdes et notamment de caroténoïdes.

  • L’amélioration des rendements de production constitue une avancée considérable dans le processus de commercialisation de ces composés.

  • DEINOVE va percevoir un montant d’environ 1,5 million d’euros.

DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI), société de biotechnologie industrielle qui développe des procédés innovants de production de biocarburants et de composés biosourcés grâce aux bactéries Déinocoques, annonce avoir validé l’étape-clé 2 du programme DEINOCHEM dédié à la production biosourcée d’isoprénoïdes, financé par l’ADEME dans le cadre du programme Investissements d’Avenir. 

Le programme DEINOCHEM vise à développer des procédés de production de composés d’intérêt industriel à partir de ressources renouvelables en optimisant les performances naturelles des bactéries Déinocoques. Les premières molécules ciblées font partie de la famille des isoprénoïdes (incluant notamment les caroténoïdes) qui peuvent déboucher sur la production d’ingrédients de spécialité comme des anti-oxydants et/ou des colorants à haute valeur ajoutée, représentant des marchés de plusieurs centaines de millions de dollars au plan mondial dans des applications telles que les cosmétiques, l’alimentation animale et humaine et la santé.

 « Le programme DEINOCHEM avance conformément à nos prévisions et en phase avec les attentes de l’ADEME mais aussi avec celles des industriels », déclare Emmanuel PETIOT, Directeur Général de DEINOVE. « Les outils que nous avons mis en place dans le cadre de ce programme nous ouvrent clairement des possibilités très prometteuses dans de nouveaux domaines de la chimie de spécialité à forte valeur ajoutée. »

Les équipes de DEINOVE travaillent actuellement au développement de souches bactériennes hyperproductrices de caroténoïdes par fermentation. 

Après une première étape-clé centrée sur l’optimisation de la construction de souches modifiées , cette deuxième étape a permis des avancées significatives dans :

  • Le séquençage et l’annotation d’une centaine de souches, qui a débouché sur l’identification de gènes d’intérêt et la constitution d’un répertoire complet de « Deinobriques », des fragments d’ADN pouvant être employés pour l’optimisation des souches ;
  • Le renforcement des capacités de fermentation (x10), grâce à l’acquisition de nouveaux équipements et au développement d’un logiciel de traitement des données générées par les fermenteurs. Dorénavant 32 conditions de fermentation différentes peuvent être testées en parallèle ;
  • L’atteinte de rendements de production cibles, jusqu’à 5 fois plus importants que ceux de la souche sauvage, attestant de la viabilité commerciale du procédé. 

Conformément à la convention d’aide signée en 2013 , la validation par l’ADEME de la bonne atteinte des livrables attendus à l'EC2 et le passage du Jalon décisionnel JD2 déclenchent le versement d’environ 1,5 million d’euros d’avances remboursables dont l’encaissement est prévu d’ici fin juin 2016.