DEINOVE produit de l’éthanol à 9% avec son Deinocoque : Une première mondiale pour un procédé bactérien, qui ouvre la voie aux biocarburants de 2ème génération

16.01.2014
  • Ces résultats placent DEINOVE au premier rang de la compétition internationale sur les biocarburants de 2ème génération, issus de la biomasse non alimentaire.
  • Avec un titre en alcool dépassant le seuil qu’elle s’était fixé et des rendements élevés, DEINOVE démontre la viabilité technologique et économique de son procédé de production fondé sur les bactéries Déinocoques.
  • DEINOVE a entamé une campagne d’essais dans des bioréacteurs de moyenne capacité (300 litres), une des deux dernières étapes de validation avant le passage au stade industriel en 2015.


DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI), société de cleantech qui conçoit et développe de nouveaux procédés de production industriels fondés sur l’exploitation des bactéries Déinocoques, est parvenue à produire de l’éthanol à 9% avec des rendements inégalés grâce à son procédé de production exclusif.

Depuis plusieurs années, l’industrie mondiale des biocarburants est résolument tournée vers les biocarburants de 2ème génération, c’est-à-dire issus de la biomasse non alimentaire. Jusqu’à présent, aucun procédé ne parvenait à exploiter de façon économiquement compétitive la biomasse dite lignocellulosique (voir glossaire). DEINOVE démontre que son procédé bactérien est adapté à la conversion de ce type de biomasse en biocarburant et devrait offrir aux industriels des coûts de production conformes aux attentes du marché. DEINOVE, avec son projet DEINOL, initié en 2009 et financé pour partie par Bpifrance, ouvre ainsi la voie à une alternative à la fois renouvelable, responsable et rentable aux carburants fossiles – pétrole ou gaz.