20.11.2013
  • Son expérience à la direction scientifique de l’Institut Français du Pétrole (IFP) puis à la Direction générale de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) sera précieuse pour conforter la stratégie et le développement de DEINOVE.

DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI), société technologique qui conçoit, développe et commercialise une nouvelle génération de procédés industriels fondée sur les bactéries Déinocoques, annonce aujourd’hui que Jacqueline Lecourtier a accepté de présider et d’animer les réflexions de son Conseil scientifique, qui se tient 2 fois par an. Elle prendra ses fonctions à l’occasion de la prochaine session plénière du Conseil scientifique, qui aura lieu les 3 et 4 décembre prochains.

Ingénieur de l’École Nationale Supérieure des Industries Chimiques et Docteur ès Sciences Physiques  de l’Université Pierre et Marie Curie, Jacqueline Lecourtier a consacré 25 ans de sa carrière à l'IFP (Institut Français du Pétrole, aujourd’hui IFP Energies nouvelles, IFPEN), dont elle a assuré la direction scientifique de 2006 à 2011. Elle n’a eu de cesse d’y encourager les chercheurs à être créatifs et à déposer des brevets dans des champs de recherches très diversifiés de l’institut : chimie organique, piles à combustibles, géologie, boues de forage, nanotechnologies, catalyseurs et biotechnologie. 

Jacqueline Lecourtier a pris la direction de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), de 2006 à 2012, où elle a œuvré à dynamiser la recherche scientifique française et sa valorisation industrielle, l’ANR étant notamment le principal opérateur des Investissements d'avenir sur les plans de la sélection, du financement et du suivi des projets